LES RAISONS PERSONNELLES DE CE PROJET

J’ai été sensibilisé à la place des personnes âgées dans la société à la suite de mes différents voyages, notamment au Kazakhstan. Ancien pays d’Union soviétique, les personnes âgées y vivent parfois dans des conditions difficiles : une faible retraite les pousse à continuer de travailler. Certaines d’entre elles exercent sur les marchés où elles s’occupent de leur stand même lorsqu’il fait -40 degrés. Emmitouflées et souriantes, ces personnes ont un courage qui force l’admiration. Elles ne se sont jamais plaintes de leur situation en ma présence. Elles ont peu et donnent pourtant tellement.

Dans l’intimité, ces personnes dégagent une certaine aura. Elles sont respectées par les membres de leur famille. On les écoute et on les considère. Une considération dont nous avons tous besoin dans notre vie que l’on en soit conscient ou non. Certains la cherchent en accumulant des biens matériels : une magnifique voiture ou une maison pour prouver à ceux qui les entourent qu’ils ont réussi. D’autres cherchent la considération en multipliant les expériences simplement dans le but de publier des photos sur les réseaux sociaux. L’humain est un animal social qui a besoin de se sentir important.

POSONS-NOUS LA QUESTION

Puisque nous voulons tous de la considération, pourquoi acceptons-nous de « parquer » ceux qui nous ont précédés ? On entend souvent : « un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle », et pourtant, que faisons-nous ? Je ne peux pas imaginer ce qu’un parent peut ressentir lorsque sa progéniture le considère comme gênant, voire comme un fardeau. On ne considère plus notre parent comme responsable. On ne ressent plus de respect à son égard. C’est une mort avant la mort : la mort sociale. L’envie de continuer de vivre ne peut que s’évanouir.

La population vieillit et l’on ne peut plus agir ainsi. C’est humiliant pour ces personnes et pour nous-même. Je ne veux évidemment pas généraliser. Il doit exister des établissements où l’on traite nos anciens avec amour. Je pense tout de même qu’il n’y a pas plus belle preuve d’amour que de croire en nos grands-parents. Accepter de vieillir est déjà une épreuve difficile pour eux : voir ses propres capacités diminuer, demander de l’aide et se sentir dépendant des autres… Il faut beaucoup d’amour pour soi-même pour accepter cette évolution parfois inéluctable. C’est l’une des dernières expériences de vie.

Alors, à l’instar du colibri qui souhaite faire sa part, j’ai souhaité donner de la visibilité à l’agence Bien Vieillir en Ardenne qui se bat pour que les personnes se sentent autonomes le plus longtemps possible. Le personnel de l’agence croit à leur capacité de s’assumer tout en leur offrant une certaine sécurité. Par exemple, s’il y a une chute, la personne peut appuyer sur un bouton situé sur un bracelet ou un pendentif pour avertir la famille proche. Si personne ne répond, les pompiers interviennent. C’est le service de téléassistance.

LE PROJET

Fondée en 2015, Bien Vieillir en Ardenne ne disposait pas de site internet. Les valeurs véhiculées par l’agence sont très importantes pour moi. Je leur ai naturellement proposé mes services. L’agence voulait un site plutôt minimaliste. Le but était de présenter les activités de l’agence sans complexité. Le site réalisé est aussi bien adapté à la lecture sur mobile que sur écran d’ordinateur. J’ai installé de nombreuses fonctionnalités qui, bien qu’inactives, seront utiles pour les évolutions futures.

PRÉSENTATION

Bien Vieillir en Ardenne (BVEA) est l’une des plus importantes agences d’aide à la personne dans le département. Ses missions sont multiples : aide quotidienne chez les personnes âgées et handicapées, accompagnement véhiculé, tâches ménagères, présence de nuit, téléassistance, etc. La demande est forte, si bien que l’agence recherche constamment des personnes qualifiées et empathiques. Instaurer une relation de confiance entre l’accompagnant et la personne aidée est primordiale. L’agence y arrive sans difficulté. Cette bienveillance se ressent même dans ses locaux : ambiance de travail détendue, grande autonomie, rires… Vous êtes une personne motivée, empathique, avec de l’expérience ou désireuse d’apprendre ? Vous souhaitez vous sentir utile et exercer votre métier avec humanité, dans un monde qui en a de plus en plus besoin ? N’hésitez pas à directement vous présenter à l’agence avec votre lettre de motivation et votre curriculum vitae.

Yvann.fr. #création

  • PARTAGEZ:

TRAVAILLONS ENSEMBLE

Réalisons ensemble le site dont vous serez fier.

Projet

contact@yvann.fr

+33 7 61 36 80 56

Collaboration

collaboration@yvann.fr

+33 6 85 11 54 96

contact-section